2017

 

C'est mon tour...Et bien, j'ai envie de vous proposer un peu de lecture entre deux coups de soleil..

En petit texte découvert il y a bien longtemps et gardé parqu'il avait retenu mon attention.

 

Bonne lecture et bel été.

Clip- Clop

Dans ma cerveille un grand cheval de bois qui bascule qui galope clip-clop pataclop. On dit de moi que je suis fou, mois je dis qu'il a dans ma caboche un petit bouquet de violette, et quand je penche un peu la tête il me chatouille le cerveau c'est tout. On dit de moi que j'ai une toute petite cervelle, et que je suis fier qu'elle n'ai pas grandi quand je vois les grands cerveaux qui ne savent faire que le mal autour de moi, le bruit qu'il y a dans ma tête ne vous dérange pas, moi il me gêne un peu parfois, c'est qu'il y a beaucoup de monde en moi, il y a des gens qui courent sans les couloirs de mon cerveau, j'entends leurs pas comme une écho clip-clop, patacolp, clip-clop, patatclop. Il y a dans ma tête des trains qui passent des avions qui décollent, des routes qui défilent, des vallées, des collines et une très grande ville, et moi au dessus de tout ça moi le dingue entre deux buildings sur le fil des mes idées funambule, coucou c'est moi, tombera, tombera pas, il y a caché dans mes cheveux une petite fenêtre, elle est toujours ouverte et quand il fait très beau je sens les rayons du soleil qui viennent réchauffer les bords de mon cerveau, quand il pleut c'est moins rigolo il y a tout qui passe à travers y a l'eau qui ruisselle sur ma cevelle, elle s'écoule sur le bord de mes yeux, c'est sûr que quand il pleut ça me fait pleurer un peu, il pleut, il mouille, c'est la fête aux andouilles, et quand l'orage est passé quelques gouttes de pluie restent accrochées dans un coin de ma tête elles s'égouttent goutte à goutte clip-clop, pataclop. A votre bon coeur Mr, dames, à votre bon coeur, ho si je fais la quête auprès de vous ce n'est pas pour des pièces de monnaies non, c'est pour que vous déposiez dans le creux de ma main sous les petits grains de folie qui vous servent à rien, vous vous les jetez, moi je m'en fais des colliers que je porte autour de mon cou, depuis des années, vous voyez je ne suis pas fou je suis simplement le gardien de la folie qui est en vous et si un jour lassé d'être trop intelligent vous avez besoin d'un petit grain de folie dans votre vie, venez me voir et ce petit grain que vous m'avez donné je vous le rendrai, à votre bon coeur, Monsieur, Madame, à votre bon coeur clip-clop, pataclop.

Texte de R. Madgdane

 

Prenez soin de vous. Claudine